HORIZONS

Titre : Horizons
Chorégraphe : Manon Bastardie
Durée : 50 minutes
1ère publique le 28 Septembre 2018

Pour la première création de la compagnie, Manon a choisi de mettre en scène deux danseuses aux parcours hétéroclites. Elle raconte et montre au grand public ce que des artistes de provenances et styles différents peuvent accomplir ensemble. Il s’agit de montrer que la coopération reste un lien social puissant pouvant dépasser les convictions professionnelles de chacun. Conviction très profonde de notre chorégraphe, l’unité. Le monde de la danse est aujourd’hui désuni et la société plus généralement, il est donc nécessaire de prouver qu’il existe toujours une union dans le monde artistique et culturel. C’est aussi tout simplement l’envie de s’exprimer à travers un art corporel, mettre à nu ses émotions et son vécu, et surtout l’envie de partager avec le monde entier ce que nous sommes.

TCHAIKOVSKY

Titre : Tchaikovsky
Chorégraphe : Manon Bastardie
Durée : 5 minutes

« Tchaikovsky » est un court pas de deux de 5 minutes qui peut être interprété de diverses manières. On y voit surtout une relation homme-femme complexe, partagée entre joie, timidité, colère et oppositions. Ce pas de deux est rempli d’émotions et de beauté au travers d’un style néo-classique permettant la mise en valeur des lignes des danseurs ainsi que la virtuosité de la chorégraphie.

BORDERS OF MADNESS

Titre : BORDERS OF MADNESS
Chorégraphe : Manon Bastardie
Durée : 25 minutes

• Comment un but suprême peut vous amener aux limites de la folie ?
• Où se trouvent les limites de la folie?
• A quel moment notre passion devient-elle folie ?

Inspirée par le livre « Eloges de la folie » de Erasme, durant 20 minutes Manon Bastardie exprime au travers des artistes comment un objectif suprême peut amener au frénétisme. Dans quelle état psychologique la persévérance peut-elle nous mener ? On parle alors d’extrêmes, de personnes prêtes à tout pour atteindre le but ultime, la consécration, là ou la confrontation à l’autre devient inévitable, où l’échec est sur notre chemin.

Névroses psychologiques, passions excessives, outrance ou simplement un travail acharné ? Dans son livre, « Erasme combat le dogmatisme et le fanatisme du Moyen-Age, et cela au nom d’un humanisme chrétien, attitude qui est bien dans l’esprit du siècle de la Renaissance. ». Ce livre, écrit avec un léger ton satirique est un réel plaidoyer contre le fanatisme religieux et politique.

« La folie peut être passagère ou chronique, latente ou foudroyante, héréditaire ou provoquée. Elle peut être l’expression d’une démesure comme « la folie des grandeurs », ou un simple penchant, comme « la folie douce ». Elle peut être « guerrière ». Elle peut aussi bien faire référence à une souffrance extrême, qu’à un état spirituel particulier : provenir d’une situation d’exclusion ou être vécue collectivement. »

« Borders of Madness »: une pièce forte, puissante et troublante.

IF I LOOSE YOU

Titre : IF I LOOSE YOU
Chorégraphe : Manon Bastardie
Durée : 7 minutes
1ère Nationale : 12 Septembre 2020 – Le temps d’aimer la danse – Biarritz 

Perdre une personne chère, se perdre soi-même. Sommes-nous fait pour vivre seul ? Que devenons-nous si nous perdons la personne la plus importante et la plus chère à notre coeur dans notre vie? Perdre son âme soeur nous conduit nous même à notre propre perte, pour ensuite nous retrouver, nous découvrir, nous redécouvrir. If I loose you, un duo énergique, émouvant et poignant.

GIVE UP

Titre : GIVE UP
Chorégraphe : Manon Bastardie
Durée : 20 minutes
1ère Nationale : 26 Juin 2021 – Le Rex – Rion des Landes

Abandonner, renoncer… se déclarer vaincu ou bien se protéger ? « Give up » est une pièce pour 4 danseurs qui soulève une thématique universelle : Abandonner la partie est-ce simplement tourner le dos à ce qui nous fait obstacle ou bien choisir de lâcher prise pour s’ouvrir à d’autres choix, d’autres voies ? Renoncer est-ce un signe de faiblesse ou bien au contraire un acte de courage ? La chorégraphe propose à ses danseurs d’osciller entre ces deux pôles tout en les poussant à chercher au plus profond d’eux-mêmes et de leurs émotions, le cheminement nécessaire à toute prise de conscience et de décision face à des situations de la vie, parfois très complexes.

« Give up » nous invite à nous détacher du superflu, à nous propulser dans de vrais engagements, à explorer nos propres ressources, à renoncer à ce qui nous entrave pour renouer avec une quête essentielle : l’accomplissement de soi avec, en point de mire, l’expression de nos véritables désirs.

BREATH

Titre : BREATH
Chorégraphe : Manon Bastardie
Durée : 10 minutes
1ère Nationale : 26 Juin 2021 – Le Rex – Rion des Landes

Ouvrir les yeux part du simple fait de se réveiller le matin comme tout le monde. Mais comment voyons nous le monde ? Nous finissons tous, au moins une fois dans notre vie, par ouvrir les yeux sur une situation, une personne, une vérité… S’éveiller, c’est ouvrir son regard à tout ce qui nous entoure, découvrir des choses que nous n’avions pas remarquées auparavant ou que l’on se refusait de voir. Alors, nous commençons par redoubler d’attention sur les choses essentielles de la vie, nous apprenons en regardant, en observant, en analysant. Nous nous éveillons, nous respirons enfin.

Breath remémore à chacun les diverses manières de voir la vie, le monde et les personnes qui nous entourent

FREE AND EGAL

Titre : FREE AND EGAL
Chorégraphe : Manon Bastardie
Durée : 15 minutes
1ère Nationale : 15 Octobre 2021 – Grande Halle de L’union

Nous revenons à l’essentiel avec une pièce forte, qui après de longs mois dans un contexte sanitaire délicat, redonne un souffle à la culture et au public. De la légèreté à la puissance, la danse récite la fragilité qu’implique la notion de liberté. Les artistes expriment leur volonté d’expression afin de rendre tous les êtres Humains égaux grâce à la prise de paroles, même dans le désaccord. Ici, tout être vivant est considéré d’égal à égal. Un moment de répit, d’introspection, mais aussi pour se retrouver.

 
 
LE BONHEUR D’ÊTRE TRISTE 

Titre : LE BONHEUR D’ÊTRE TRISTE
Chorégraphe : Manon Bastardie
Durée : 40 minutes
1ère Nationale : 11 septembre 2022 – Le temps d’aimer la danse Biarritz 

Manon Bastardie a décidé de relater le voyage de la mélancolie qui se situe au bout d’un voyage qui se termine par le désespoir. Il faudra alors passer par le choc, la tendresse, mais aussi la haine et la profonde tristesse que l’être humain peut ressentir. Un récit difficile, traitant un sujet difficile et si peu connu, si peu traité, cette pièce montre l’âme profonde d’une personne mélancolique et son combat face à la mélodie du néant. Pour laisser place à cette mélancolie crépusculaire, cette sombre joie nourrit le tracas irrationnel ou minuscule, que nous nous complaisons à prendre pour des douleurs urgentes.